Cap 2030 dans l’enseignement supérieur

//Cap 2030 dans l’enseignement supérieur

Cap 2030 dans l’enseignement supérieur

Contexte: le 10 octobre 2018, Cap 2030 à été présenté à la Haute Ecole Francisco Ferrer, dans le cadre de sa « journée du DD ».

Objectif: adapter le scénario Cap Priorité à l’enseignement supérieur.

Public cible: des étudiant.e.s de sections différentes qui ne se connaissaient pas.

Déroulement : une quinzaine d’étudiant.e.s ont participé au scénario Cap Priorité: 3 étudiants en comptabilité, une en stylisme, une sage-femme, des personnes qui se destinent à l’enseignement primaire ou secondaire… Comment trouver ensemble une action concrète commune ?

L’idée est venue de l’équipe qui planchait sur l’ODD 3, santé: une seule cantine pour une haute école qui compte 3000 étudiants, sur 3 campus très proches les uns des autres au centre ville… Pas top sur le plan quantitatif et qualitatif, même si, les étudiant.e.s le reconnaissent, les prix sont très modiques.

Comment intervenir? Il est décidé de faire appel au Conseil Etudiant qui siège au CA de la Haute Ecole. Une note argumentaire est rédigée, une étudiante mandatée pour les briefer. Les membres du Conseil Etudiant devront informer des suites d’échange en CA, sur les valves de la Haute Ecole.

Conclusions et suites : au sortir de l’animation, la présidente de la Haute Ecole qui passait par là, est avertie de l’initiative: « je m’en réjouis », dit-elle. « Le prochain CA aura lieu en décembre. On verra si le Conseil Etudiant intervient sur le sujet. Nous aimerions en effet que plus d’étudiants fréquentent la cantine. Cela nous donnerait plus de poids vis-à-vis de la Cuisine de la Ville de Bruxelles, pour questionner la qualité et l’origine des produits. Mais si ça ne vient pas des étudiants eux-mêmes… Je leur rappellerai de vous faire un feed-back! » Affaire à suivre…

imprimer
By | 2019-05-29T17:05:32+00:00 mai 29th, 2019|Vos Feedbacks|0 Comments

About the Author: